Guide d’achat de dashcam

Notre guide des dashcams

Le processus de sélection d’une dashcam peut sembler être un véritable casse-tête quant à la multitude de marques (Nextbase, Garmin, etc) et aux fonctionnalités qui vous sont proposées. Notre guide d’achat dashcam est là pour vous aider dans votre choix.

Tant par la large gamme de résolutions vidéo, options de mémoire et de montage, trouver l’appareil adapté à vos besoins peut s’avérer compliqué. Voici notre guide afin de vous accompagner le plus possible dans le choix de votre caméra embarquée.

Les plus
les moins
caractéristiques
 
Le plus complet
Nextbase 622GW
Nextbase 622GW
Les plus
Qualité d’image exceptionnelle
Alexa intégré
Intégration What3Words
Support compact
les moins
L’application est maladroite
Unité relativement grande
caractéristiques
Caméra: 4K
Angle de vue: 140°
Écranécran tactile HD de 3 pouces
GPS: Oui
le Meilleur compromis
Nextbase 522GW
Nextbase 522GW
Les plus
Qualité d’image
Alexa intégré
SOS d’urgence
Support compact
Bon prix
les moins
Interface peu intuitive
caractéristiques
Caméra :  1440p
Champ de vision : 140°
Écran : Écran tactile HD de 3 pouces
GPS : Oui
Le plus discret
GARMIN 67W
GARMIN 67W
Les plus

Design fin et compact
Bonne qualité vidéo
Facile à monter
Champ de vision extra large
les moins
Chauffe un peu
Commandes vocales inexactes 
caractéristiques
Caméra : 1440p
Champ de vision : 180°
Écran : écran tactile HD de 3 pouces
GPS : Oui

Guide n°1 : La résolution

La première information que vous verrez lors de l’achat d’une dashcam, est la résolution de l’écran. Normalement, celle-ci est exprimée par le nombre de pixels verticaux dans une image. Une résolution de 1080p offre alors 1080 pixels verticaux, 1440p offre 1440 pixels verticaux et ainsi de suite.

De manière générale, plus vous en avez, mieux c’est. Lorsqu’une caméra embarquée est capable de capturer plus de pixels, l’image sera plus nette, ce qui peut être très important. Notre recommandation est de vous procurer une dashcam avec une résolution d’au moins 1080p, mais si vous avez les moyens de vous offrir une résolution supérieure, n’hésitez pas.

Guide n°2 : L’angle de vue

L’angle de vue est la portion de route qui peut être enregistrée. Les dashcams commencent généralement avec un angle de vue d’environ 120° et vont jusqu’à 180°. L’œil humain possède un angle de vue de 140°, ce qui veut dire qu’une caméra de 180° capturera également ce qui se passe sur les côtés de votre véhicule, ce qui permettra d’enregistrer les évènements survenants dans cet angle.

Comparaison d’un angle de vue de 140 degrés (à gauche) et d’un angle de 180 degrés (à droite)

Guide n°3 : La fréquence d’image

Étant donné que les dashcams enregistrent des vidéos, la fréquence d’images est également à prendre en considération. En règle générale, la majorité des caméras embarquées offre une fréquence de 30 images à la seconde. Il s’agit d’une fréquence standard qui convient parfaitement à une grande majorité des utilisateurs.

Certaines dashcams offrent une fréquence de 60 images / secondes, le résultat est une capture vidéo avec une fluidité supérieure. C’est parfait pour capturer des moments comme les activités sportives, mais nous ne pensons pas que cela ait un réel intérêt.

Effectivement, deux fois plus de fluidité entraîne également des séquences deux fois plus volumineuses. Ce qui signifie que vous n’obtiendrez que la moitié d’une séquence par rapport aux dashcams de 30 images / seconde avant que votre espace de stockage ne soit épuisé.

Nous ne vous recommandons pas de vous tourner vers cette fonctionnalité, si vous désirez rester maître de votre budget.

 Guide n°4 : La vision nocturne

Une fonctionnalité à prendre en compte qui peut s’avérer utile pour certains conducteurs, notamment ceux qui conduisent beaucoup de nuit. Votre caméra embarquée pourrait s’avérer inutile s’il fait trop sombre et que vous ne disposez pas de cette fonction. La vision nocturne peut donc faire la différence pour prouver que vous n’êtes pas à la base d’un accident.

Dashcam possédant une vision nocturne de très bonne qualité

Guide n°5 : Le mode parking

Ne vous est-il jamais arrivé de retrouver votre voiture endommagée dans un parking? Et que la personne responsable soit partie sans laisser de traces? Dans ce mode, la dashcam utilisera la technologie de détection de mouvement pour enregistrer une courte séquence vidéo.

Autre méthode, la dashcam enregistrera également s’il ressent un choc grâce à son capteur G. Dans les deux cas, cela vous permettra d’identifier aisément le coupable.

 

Guide n°6 : Montage succion ou adhésif?

A la réception de votre dashcam, vous devrez la fixer à votre voiture de quelque manière que ce soit, pour cela il y a plusieurs façons de procéder. La plupart des dashcams peuvent être montées sur le tableau de bord, mais d’autres peuvent également être montées depuis le pare-brise. Ce qui peut s’avérer utile pour les personnes qui ne veulent pas encombrer leur tableau de bord, ou qui ont un support pour téléphone déjà installé.

La plupart du temps, les dashcams se montent au tableau de bord ou au pare-brise via une ventouse, et ces dernières sont assez solides. Cependant, si vous préférez opter pour un support adhésif, c’est tout à fait possible. Ces supports sont un peu plus délicats dans l’utilisation, car plus difficiles à décoller et à déplacer, et ils peuvent également laisser un peu d’adhésif lorsque vous décidez de décoller le support. Mais son avantage est qu’il ne nécessite généralement pas autant d’espace que le montage par succion. Si vous disposez d’un espace limité et que vous êtes certains de ne jamais déplacer votre caméra embarquée, c’est sans doute la meilleure option pour vous.

Guide n°7 : La connectivité sans fil 

Une dashcam présentant une connectivité sans fil offre un certain nombre d’avantages. Lorsque la caméra embarquée offre une connexion via bluetooth et/ou wifi, vous pouvez gérer les séquences vidéo, les paramètres de votre dashcam, etc. Ainsi, vous avez un certain confort d’utilisation que n’offre pas le minuscule écran intégrée à votre caméra embarquée, ni de passer dans des menus inadaptés.

Les dashcams offrant une connectivité sans fil interagissent avec votre téléphone, généralement via une application. Ce qui offre un avantage lorsque vous devez immédiatement voir la séquence capturée et l’enregistrer afin qu’elle ne soit pas effacée, par exemple dans un accident. Ou lorsque vous revenez à votre véhicule et que ce dernier a subi des dommages, vous pouvez visionner directement les images et voir ce qu’il s’est passé.

Si vous pouvez vous passer du confort de la paramétrisation, et si gérer vos fichiers vous-mêmes n’est pas un frein pour vous. Alors vous pouvez vous passer de la connectivité sans fil. 

Garmin connect sur smartphone

Guide n°8 : Carte GPS et vitesse

A l’instar de la connectivité sans fil, le GPS permet d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires à votre caméra embarquée, même si vous n’en avez pas nécessairement besoin.

Grâce au GPS, vous pouvez tracer votre itinéraire sur une carte lorsque vous consultez vos images. Cette option vous permet également de calculer votre vitesse, toutes ces données peuvent être intéressantes pour la résolution d’un litige.

Toutefois, certains utilisateurs ayant le pied légèrement lourd ont la possibilité de désactiver la vitesse dans les paramètres s’ ils ne souhaitent pas que ces données soient utilisées contre eux.

Guide n°9 : Le stockage

Les séquences vidéos de votre caméra embarquée peuvent très vite occuper beaucoup d’espace. La plupart des dashcams bénéficient d’un espace de stockage interne de 4 Go, mais vous pouvez ajouter une carte SD dans la plupart des dashcams afin d’être en mesure de stocker plusieurs semaines d’images.


Afin que vous soyez assez confortable, dirigez vous vers les cartes MicroSD de 64 GB afin d’enregistrer suffisamment de séquence. Et n’oubliez pas qu’au plus votre résolution est élevée, et au plus il serait judicieux de vous diriger vers une carte MicroSD de plus grande capacité.

Guide n°10 : La protection des séquences

Lorsque votre caméra embarquée ne possède plus d’espace de stockage suffisante, celle-ci écrase les séquences vidéos les plus anciennes afin de les remplacer avec les nouvelles. Heureusement, de nombreuses dashcams disposent de protections contre l’écrasement des séquences vidéos utiles pour vous.

La protection la plus courante est le capteur G, ce capteur détecte un changement soudain de mouvement et sauvegarde les images de cet incident. Une fois la séquence enregistrée, elle est verrouillée et la caméra ne peut écraser cette séquence pour libérer de la mémoire. Cette fonctionnalité est d’autant plus importante pour consulter les images d’un accident.

Et si j’utilisais une GoPro au lieu d’une dashcam?

Tags :

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Dashcam-guide
Logo